Françoise Ansquer

Françoise Ansquer vit et travaille à Marrakech.
Elle est originaire du Finistère et elle ne renie dans ses œuvres, ni son lieu d accueil, ni ses attaches bretonnes.
Ses sculptures de verre colorés désignent à la fois l’Art primitif africain et la faune océanique.
Devant ses masques de verre, nous passons d’une allusion à Picasso et ses demoiselles d’Avignon, à un appel au large par la présence de poissons ou d’étoiles de mer qui ponctuent ses compositions.
Côté technique, ses créations de verre thermoformé est une pratique aussi délicate que rare.
Tout d’abord, se procurer la matière première est difficile au Maroc, et la cuisson du verre préalablement découpé comme du vitrail, est une étape périlleuse.
Il faut dessiner précisément chaque pièce avant de découper au diamant chaque morceau de verre dont la couleur est rendue aléatoire par la cuisson.
Concevoir, anticiper, harmoniser les formes et les couleurs, tout ce processus créatif est éminemment exigeant.
Et c’est à l’aune de ce procédé complexe que l’on apprécie ces œuvres où, par transparence, le verre répond à la lumière.