DIDIER-DE-RADIGUES

Didier de Radiguès a commencé sa carrière comme photographe à New-York avant de conquérir rapidement Singapour, Hong Kong, Paris et Bruxelles. «Je ne me considère pas comme un photographe témoin, mais plutôt comme un photographe créateur. Un témoin fera simplement ce que nous voyons chaque jour… tandis qu’un créateur se retrouve devant une toile vierge, comme un peintre, et invente son propre monde. » Un front de mer est l’endroit idéal pour réfléchir tandis que l’océan est source d’inspiration. Né au sein d’une famille de marins de loisir, Didier a su conserver les valeurs associées à la mer. Un peu blessé par la vie durant son enfance, il développa une grande capacité d’observation, ce qui lui permit de s’intéresser à divers domaines tout en appliquant sa vision personnelle. Alors que son oncle, qui était également batelier, incitait très tôt à la photographie, Didier a passé une bonne partie de son enfance sur l’eau, même en compétition de dériveur, un sport complet qui requiert de fortes qualités mentales et physiques. Plongé dans un monde de créativité, sous toutes ses formes, il se lance dans une carrière professionnelle dans le sport automobile. Tout en conservant un lien avec le monde de la course de moto, sa passion pour l’océan l’a tourné vers la photographie artistique. Capturé par la composition photographique, Didier privilégie une approche résolument pure, privilégiant une observation précise lors de la prise de vue.